Saint Seiya

Des armures, des hommes, des dieux... Venez incarnez qui vous voulez...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Apartement de Nakajima

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Shaka

avatar

Féminin Nombre de messages : 50
Age : 27
Chevalier : Chevalier de la Vierge
amoureux : ... Un glaçOn..
Date d'inscription : 28/05/2007

MessageSujet: Apartement de Nakajima   Dim 9 Sep - 16:56

Shaka arriva à l'appartement de son disciple. Ce n'était pas souvent que le chevalier de la Vierge sortait du sanctuaire, d'habitude, il était plutot craintif du monde exterieur. Et depuis sa résurection, c'est la première fois qu'il sortait. Le blond avait profité de l'absence de son amant pour filer, et aller voir son disciple. Il allait de mieux en mieux, grâce à Camus, depuis son histoire à sa mort. Seulement depuis il était resté craintif, constamment apeuré, mais ça ne changeait pas beaucoup d'avant, même s'il était moins fier et plus sauvage qu'avant.

L'Indou était posté à la porte de l'appartement de Nakajima, ce dernier devait être absent, car personne ne répondait à la porte, et aucun cosmos ne se dégageait de l'habitation.
Shaka resta debout, habillé d'un pentalon marron et d'un large T-shirt beige, qui ne mettait aucunement ses belles formes en valeur, mais le rassurait. Ses longs cheuveux blonds était comme à leur habitudes lachés dans son dos, et il restait silencieux, ses yeux bleus azur pour le moment fermés.

Shaka attendait depuis une bonne demi-heure, et il se demandait où pouvait bien se trouver son disciple. [ S'il savait mdr ^^ ]
Il était venu le voir pour parler de leur entrainement, qu'il pensait diminuer, au moins pour l'instant. Shaka gardait comme d'habitude son calme, ne voulant pas montrer sa fragilité devant son disciple.
Il aurait cru qu'à cette heure là, le jeune homme serait chez lui pour manger, mais de toutes évidence, il se trompait. Maugréant contre lui-même, Shaka ne bougea pas pour autant, attendant son disciple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nakajima

avatar

Féminin Nombre de messages : 120
Age : 28
Chevalier : Apprenti
amoureux : Un surplis... euh... quelqu'un ^v^
Loisirs : Photo, écrire des histoires...
Date d'inscription : 13/07/2007

MessageSujet: Re: Apartement de Nakajima   Dim 9 Sep - 17:09

(~> du restaurant)

Nakajima avait prit par la main Rhadamanthe pour l'amener chez lui, passant par les chemins les plus courts, ayant réglé l'addition bien sûr, heureux de lui faire découvrir sa demeure.
Mais au fur et à mesure qu'il se rapprochait, il sentait un cosmos connue, une aura qui ne pouvait pas le tromper, tant il avait passé de temps en sa compagnie. Cela ne gachait pas pour autant sa bonne humeur, et l'apprenti avança avec la même joie vers sa maison.
Au bout de la ruelle, il ralentit le pas tout de même, lançant un regard complice envers son amant, et désignant de sa main sa maison. L'on jurerait que quelqu'un s'y trouvait.
Fermant les yeux, son sourire se masqua derrière un visage impassible, et il serra les dents. Inspirant doucement pourtant, il ne se stoppa pas. Si son maître était là, parce qu'il s'agissait bel et bien de son cosmos, c'était pour une bonne raison.

Glissant une main dans ses cheveux mais gardant sa main figé dans celle de son beau chevalier, le disicple d'or s'arrêta à quelques mètres de Shaka, ses yeux plats, et son visage froid. Il serra un peu plus ses doigts sur la main de Rhadamanthe, comme pour se rassurer lui même, et avalant sa salive, prononça du bout des lèvres la chose qu'il avait depuis les premiers instant caché à Rhadamanthe, l'identité de son maître :


- Bonjour maître.

Sa voix se voulait froide et respectueuse, comme il l'avait toujours été en sa compagnie qu'il appréciait plus que tout. Nakajima s'était toujours sentit appaisé à apprendre aux côtés de Shaka, et il ne savait pourquoi. Peut-être à l'époque l'avait-il aimé, mais maintenant, c'était différent, et son coeur voulait lui dire d'aimer ce chevalier, ce surplis d'Hadès, ce spectre.
Et ses lèvres elles, l'avaient murmurées. Baissant les yeux, tremblant légèrement, il demanda alors :


- Quelle est la raison de votre visite maître ?

Maintenant, tout était en marche. Rhadamanthe savait que Shaka était le maître de son amant, et Shaka allait connaître la raison de l'absence du disciple à son appartement.
L'élève se sentit mal, mais ne montra que sa froideur et sa discipline devant son illustre maître d'or.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://devil-hunter13.skyrock.com/1.html
Rhadamanthe

avatar

Féminin Nombre de messages : 143
Age : 34
Chevalier : surplis
amoureux : un disciple je dirai pas lequel
Loisirs : les mangas
Date d'inscription : 11/07/2007

MessageSujet: Re: Apartement de Nakajima   Dim 9 Sep - 22:16

Rhadamanthe suivait son amant sans rien dire. Il prenait plaisir à voir le quartier où il pouvait habiter l'éphèbe et il trouvait qu'il lui ressemblait beaucoup.[c'est un comble c'est moi qui décrit le quartier -.-] C'était assez éclairé et sobre tout comme celui qui le trainait plus ou moins par la main.

Il fut surpris néanmoins quand il sentit son amant se tendre et aussi ralentir sa marche. Quand il en vit la raison, un sourire machiavélique et ironique se plaça sur son visage. Un chevalier d'or venait voir son amant, à part s'il était son maître, il ne voyait pas pourquoi un de ces prétentieux viendrait ici sinon.

Une fois arrivé devant la maison, il en profita pour prendre son amant contre lui comme un signe d'appartenance qui lui était maintenant réservé. Il passa ses bras autour de la taille de Nakajima et mit sa tête sur une de ses épaules.[en gros Rhada est derrière Naky pour ceux ou celles qui verrait pas ^^]


Mais c'est ce cher chevalier du suicide. Qui préfère mourir que se battre. Je vois que ton disciple en est autrement. Au moins lui à le courage de se battre et cela sur tout les fronts.

Le wyvern passa une main sous les vêtements de son amant pour lui caresse d'une façon assez provoquante le torse de son éphèbe.

[si ça c'est pas de la provoc made in Rhady je m'y connais pas ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaka

avatar

Féminin Nombre de messages : 50
Age : 27
Chevalier : Chevalier de la Vierge
amoureux : ... Un glaçOn..
Date d'inscription : 28/05/2007

MessageSujet: Re: Apartement de Nakajima   Mar 11 Sep - 22:32

Shaka d’abord sursauta quand il entendit la voix de son élève. Le blond était partit dans ses pensées et n’avait pas entendu approcher. Ou du moins, il n’avait pas réalisé que ce cosmos était celui de son élève, le jeune homme qui était accompagné de... Shaka ouvrit ses yeux. Sa première impression était de la surprise certes, mais de la surprise mêlée de peur. Les yeux azur du chevalier de la Vierge laissaient sans gène exprimer la peur que Shaka éprouvait. La personne qui accompagnait Nakajima, celle qui tenait la main de son disciple, la même personne qui partageait avec l’apprenti de la joie pure et simple avant qu’ils tournent au coin de la rue et qu’ils n’aperçoivent Shaka. Et c’était cette même personne qui avait détruit la vie de l’Indou. C’était elle qui l’avait rendu craintif et peureux, elle qui avait provoqué chez lui une peur constante, elle qui l’avait rendu si sauvage. C’était elle qui lui avait tout pris, elle qui avait forcé Camus à s’occuper de Shaka comme s’il était un enfant, un échappé de l’asile. Elle qui l’avait ridiculisé, elle qui lui avait pris sa fierté.
C’était cette personne qui l’avait violé.
Shaka n’en revenait pas. Alors qu’il avait presque finit par l’oublier, oublier ce visage haineux penché sur son corps, voilà que le spectre se retrouvait à nouveau devant lui. Shaka ne savait pas ce qui était le pire : avoir le spectre de nouveau devant lui, et être pétrifié de peur, où le fait que celui-ci sorte avec son disciple ?
Car Shaka le savait. Il avait enfin compris où se trouvait son élève alors qu’il l’attendait. Il n’avait pas besoin de sonder son cosmos pour comprendre à quel point ce dernier était heureux avec l’être abominable qui avait violé son maître.
Comment allait-il réagir en sachant cela ? Devait-il vraiment le savoir ?
Shaka était pris entre deux eaux. Continuer de se faire souffrir en se taisant et en voyant le spectre souvent, où les laisser ensembles sans rien dire, mais en ayant la peur que son élève souffre autant que lui un jour ?

- Mais c'est ce cher chevalier du suicide. Qui préfère mourir que se battre. Je vois que ton disciple en est autrement. Au moins lui à le courage de se battre et cela sur tout les fronts.

Shaka releva la tête et la brume dans son regard se dissipa. Une nouvelle lueur de peur traversa son regard en voyant le spectre se rapprocher de son disciple, mais elle se dissipa vite et se transforma en lueur de colère quand il le vit jouer ainsi avec ses nerfs et le provoquer. Shaka resta aveugle aux prestations du spectre, le regard dur, essayant de rassembler le peu de fierté qu'il lui restait.
Malheureuseùment, il était pris de court. Shaka se sentait faible, minable. Au fond de lui, il n'était plus rien, et quicquonque le regarderais en cet instant verrait qu'il tremblait légèrement. De plus, il fuyait le regard interrogateur de son disciple, et celui provocateur du spectre.
Et avec tout ça, il en oublia même de répondre à son élève. Ou du moins, il n'avait pas entendu sa question.

[ Pffffioou pour une fois un long texte.. Maieuh arrêtez de râler Razz ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nakajima

avatar

Féminin Nombre de messages : 120
Age : 28
Chevalier : Apprenti
amoureux : Un surplis... euh... quelqu'un ^v^
Loisirs : Photo, écrire des histoires...
Date d'inscription : 13/07/2007

MessageSujet: Re: Apartement de Nakajima   Mer 12 Sep - 17:05

Nakajima eu plaisir à ressentir les mains de Rhadamanthe passer sous son vêtement, mais se demanda le pourquoi de la surprise de son maître, lui qui d’ordinaire était toujours sur le qui-vive et impossible ou presque à surprendre. Là, si facilement, c’était tout bonnement impensable pour ce petit apprenti qui laissa sa main stopper celles de Rhadamanthe simplement.
Ses paroles, il les haïssait, et plus encore, ne permettait à personne, pas même lui, de s’attaquer ainsi impunément à son professeur. Et il le fit sentir en faisant descendre les mains du surplis et en se tournant vers lui, le foudroyant du regard, plus froid encore que lorsqu’ils s’étaient rencontrés et qu’il avait du se battre contre lui, et « perdre ».
Secouant son visage négativement, il se recula de quelque pas et resta ainsi entre eux deux, entre les deux hommes qui avaient changé sa vie, pour l’un depuis quelques temps déjà, pour l’autre depuis quelques heures seulement. Ses poings se fermèrent et il parla, quelque part au nom de son maître, quelque part pour et contre son amant :


- Rhadamanthe, je ne permettrais à personne, pas même à toi, de parler ainsi à mon maître. Ce n’est pas parce que je… … que nous sommes en très bon termes, que tu as le droit d’insulter sa personne.

C’était le regard perturbé de son professeur qui l’avait alerté plus que tout autre chose quant à la portée de ses paroles, des paroles de son amant. Mais plus encore, il avait sentit sa faiblesse, une peur naissante en regardant tout son être, en percevant son cosmos.
Tournant un visage plein de question mais avant tout un visage calme envers son maître, Nakajima s’approcha un peu plus de lui en laissant sa main tendue en arrière pour demander à Rhadamanthe de ne pas approcher davantage.
Maintenant à quelques centimètres de Shaka, l’apprenti demandait aux yeux de l’indou de se relever, et de reprendre courage. Il devait le regarder, il devait lui expliquer ce qui s’était passé pour qu’il comprenne et soit en mesure de lui apporter le soutient qu’il méritait, parce qu’il était une personne des plus importantes aux yeux de notre jeune homme.

Tremblant doucement, par peur de ce qui avait bien pu se passer, Nakajima secoua doucement son visage et prit un ton strict qui lui allait si mal, et qui pouvait faire rire lorsqu’on le connaissait parfaitement bien comme eux deux :


- Shaka, maintenant vous allez parler, et expliquer la raison de votre silence et de votre attitude envers Rhadamanthe. Il n’a pas le meilleure passé et les envies les plus pures que je connaisse, mais il a touché ma faiblesse, aussi vous demanderais-je de m’expliquer enfin. Si vous devez vous haïr l’un comme l’autre, je pense avoir le droit de savoir pourquoi, puisque vous vous êtes mon maître, et lui mon amant et je ne m’en cacherais pas même devant nos dieux respectifs.

Ses yeux, aussi bleu qu’ils furent, laissaient maintenant transparaître leur brillance et leur tristesse de voir cela. Il leur en voulait, parce qu’il ne comprenait pas ce qu’il se passait.
Baissant alors rapidement son regard sur le sol, le disciple de la Vierge, laissa de ses yeux perler lentement contre ses joues des larmes. Nakajima ne voulait pas qu’on tente de le réconforter, mais c’était plus fort que lui, parce qu’il haïssait ces situations, et ne pouvait pas comprendre qu’on ne lui explique pas. Il avait toujours était ainsi, Shaka devait bien le savoir.

Même si sans ses lunettes il ne ressemblait plus vraiment à l’homme sérieux qu’il était en temps normal, même si avec Rhadamanthe un tout autre sourire se posait sur son visage, cela ne l’empêchait pas de penser à son maître et à sa place au service d’Athéna. Cela d’ailleurs, avait faillit lui coûter une chute des plus étranges dans la cabine de douche.

Tremblant un peu, il se mordit la lèvre inférieur, tout en ayant gardé sa main tendue dans son dos, marquant avec insistance sa volonté que Rhadamanthe n’approche pas. Il ne fallait pas, il ne devait pas. L’apprenti songeait avec certitude qu’il s’agissait de sa présence. Parce que devant lui, il n’y avait aucune raison qu’il se montre à ce point troublé. Il lui aurait dit tout au plus : où étais-tu ? Mais là, c’était complètement différent.
Cela le fit penser au Sanctuaire et aux chevaliers d’ors. Cela faisait un moment qu’il n’y avait pas remis les pieds. Il aimerait bien aller revoir Mü, Aldébaran et les autres. Ils étaient un peu sa famille de Grèce, mais il avait aussi sa vraie famille.
Maintenant, cependant, le spectre du wyvern était là, et puis, il ne demandait pas grand-chose de plus pour être heureux. C’était suffisant, et s’il pouvait éviter des entraînements intensif, se serait encore mieux.

Lançant alors un regard franc et froid, ses larmes séchant, sur Rhadamanthe et Shaka, il reprit :


- Premièrement, nous allons entrer chez moi, et je vais vous installer tous les deux, que vous le vouliez ou non l’un et l’autre, dans mon salon, ensuite, nous discuterons calmement autour d’une boisson chaude, et nous règlerons ainsi les comptes. C’est un ordre pour chacun de vous !

Affirma-t-il non assuré d’un ton autoritaire qu’on ne lui connaissait pas. Faisant un signe à Rhadamanthe dans un sourire, et posant une main sur l’épaule de son maître avant d’ouvrir la porte de chez lui, il le fit entrer, laissa le spectre le suivre et ferma cette porte. Se plaçant encore une fois entre eux deux, prenant leur main dans les siennes et les dirigeant vers son salon, il les fit s’asseoir face à face puis soupira.
Secouant son visage et s’asseyant à son tour sur un fauteuil entre eux deux, il croisa les jambes avant de reprendre depuis le début :


- Devant tant de volonté, je vais vous aider. A vous maître, pourquoi tant de surprise et d’incertitude en nous ayant vue ?

Ses yeux se portèrent faiblement sur le visage fragile de son professeur, alors qu’il écoutait son propre cœur battre la chamade, en mettant pour cause cette situation.

[ouai ! vive Nakajima et sa prie de décision, pour une fois qu’il est autoritaire réellement celui-là XD même envers son illustrissime maître adoré, et son amou… son amant^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://devil-hunter13.skyrock.com/1.html
Rhadamanthe

avatar

Féminin Nombre de messages : 143
Age : 34
Chevalier : surplis
amoureux : un disciple je dirai pas lequel
Loisirs : les mangas
Date d'inscription : 11/07/2007

MessageSujet: Re: Apartement de Nakajima   Jeu 13 Sep - 20:08

[je met juste un mot pour dire que je suis passer, parce que là je pense que c'est à Shaka de vraiment parler, moi je vais faire que des observations lol ^^]

Le wyvern fut un peu surpris en sentant que son amant lui échappait des mains et surtout refusait ses caresses. Il le laissa quand même lui échapper en espérant se remettre à ses côtés, mais quand il vit sa main lui interdisant d'avancer vers lui, cela le contraria énormément. Il voulut lui dire le fond de sa pensée sur ce qu'il faisait mais il fut interrompu par ce qu'il disait.

Cela renforçait son mécontentement. Il n'avait pas du tout insulté l'autre travelos [dsl Shak tu sais que je ne pesne pas cela de toi ^^] il n'avait fait que dire la vérité pour une fois. Mais bon, son amant ne pouvait pas savoir cela. En tout cas il était prêt à défendre son honneur pour pouvoir rester encore un long seul en tête à tête avec l'éphèbe. Mais ses plans furent à nouveau contrarié quand le disciple leur imposa une explication en bonne et du forme dans son salon et les fit entrer dans son appartement.

Ce n'était aps du tout ainsi qu'il voulait aller chez son amant. Il commençait sérieusement à vouloir tuer à nouveau le maître de son éphèbe pour s'être pointé comme ça.

Mais le pire pour le wyvern fut qu'il du s'asseoir obligatoirement à côté de l'autre "saint" d'or et rester éloignement de son amant.

C'ETAIT DE LA TORTURE A CE NIVEAU LA!!! IL VOULAIT LE TOUCHE LUI!!!


[j'espère que cela vous aura plus ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaka

avatar

Féminin Nombre de messages : 50
Age : 27
Chevalier : Chevalier de la Vierge
amoureux : ... Un glaçOn..
Date d'inscription : 28/05/2007

MessageSujet: Re: Apartement de Nakajima   Ven 14 Sep - 22:59

[ Tu sais ce qu'il te dit le travelos ? Evil or Very Mad ]

Le chevalier de la vierge n'avait pas bougé d'un poil depuis l'intervention de son disciple entre lui et le spectre. Il s'était laissé faire, doux comme un agneau, comme vidé de son âme, de sa joie de vivre. Seules ses pensées avaient encore court. Elles se bousculaient dans sa tête. Comment avait-on pû en arriver là ? Comment cet être et son disciple avait-il pû se recontrer ? Pourquoi s'aimaient-il ? Etais-ce vraiment de l'amour pur ?
L'indou reprit ses esprits quand il eut en face de lui les yeux perçant et le visage si détesté de Rhadamanthe. Regardant autour de lui d'un air affolé, il vit qu'il avait été conduit dans les appartements de son disciple, et qu'il se trouvait maintenant assi en face du spectre, Nakajima assit un peu plus loin entre eux deux, cherchant la cause de leur hostilité.
Son élève avait parlé d'une voix qui ne lui ressemblait pas. Celle-ci raisaonnait dans sa tête sans l'heurté, tout comme ses aproles précédantes. La vue du spectre avait completement anéanti Shaka. Il entendait encore ses propres cris lors de ses moment où tout semblait perdu pour lui, où il voulait mourir pour de bon, et où à la place les spectres se jouaient de lui, profitant de son corps aussi faible que son esprit dans cette dimension austère, dans cette obscurité malsaine et effrayante.

- Devant tant de volonté, je vais vous aider. A vous maître, pourquoi tant de surprise et d’incertitude en nous ayant vue ?

La voix de Nakajma sortit Shaka de son monde renfermé. Mais cette voix si confiante d'habitude était chargée d'importance et d'ordres, que Shaka méprisait. Pour une fois, il évitait son disciple, ne voulait plus le voir en face de lui. Il avait tellement peur que ce dernier souffre comme lui avait souffert.
Shaka releva doucement la tête, se remplissant de courage et se recachant sous le masque de la fierté qu'il mettait souvent, et rencontra de ses prunelles bleues pleines de peur le regard de son disciple, se montrant un instant sévère et dur, presque persuasif.

- Je suis désolé Nakajima, mais je n'ai rien à te dire. Je vois que je dérange, je reviendrais alors plus tard.
Où.. Tu viendras me voir au Sanctuaire. Bien entendu.. "Seul".


La dernier mot de Shaka était prononcé avec toute la haine et la peur ressentie à l'égard du spectre, tout comme sa voix était faible et tremblante, mal assurée. Il ne pouvait plus rester dans cette atmosphère oppressante, en compagnie de cet l'être.
Aussi Shaka se leva immédiatement après avoir prononcé ses courtes phrases dénuées de sens pour le disciple qui ne devait rien comprende. Fermant son esprit pour éviter toute intrusion, Shaka chercha à s'enfuir pour éviter de trop lourdes questions.

[ Bon c'est pas très long mais bon comme je l'ai déja dit, c'est plein de sens ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nakajima

avatar

Féminin Nombre de messages : 120
Age : 28
Chevalier : Apprenti
amoureux : Un surplis... euh... quelqu'un ^v^
Loisirs : Photo, écrire des histoires...
Date d'inscription : 13/07/2007

MessageSujet: Re: Apartement de Nakajima   Sam 15 Sep - 15:59

[vous vous débrouillez bien, l'un comme l'autre... et vos deux réponses sont très plaisante à lire, je vous l'assure. Ne vous tracasser pas trop pour la longueur... C'est pas parce que je fais une page et demi que vous devez en faire autant^^]

Nakajima laissa les deux hommes calmement, avant de tendre l’oreille pour, en premier lieu, ne rien n’entendre. Cela le vexa quelque peu, mais il avait su être patient, et en ferait preuve aujourd’hui.
Son maître fini par parler comme il l’avait toujours fait, et Nakajima en fut presque soulagé, sauf lorsqu’il mit un terme à tout ceci, en lui demandant de revenir le voir seul pour peut-être avoir un semblant d’explication. Visiblement, cela se passait entre Rhadamanthe et Shaka, et non pas avec lui. Haussant les épaules et soupirant, le jeune homme se leva à son tour, attrapant le bras de son maître sans peur ni même sans soumission, avant de dire :


- Très bien maître, je reviendrais vous voir. Cependant, et j’insiste, vous êtes toujours le bienvenue ici, même si vous et Rhadamanthe ne vous entendez pas, si vous avez une blessure ou une haine quelconque l’un envers l’autre… Je tien à assurer que ceci fait partit du passé, et quoi qu’ai fait ce chevalier, maître, je ne reviendrais pas dessus, personne n’est en mesure de remonter le temps sans enfreindre les lois de Chronos. Et même… même en connaissant tout le mal qu’il aurait pu faire… même en cela… je suis navré… je … … … je ne pourrais jamais… … je ne pourrais jamais lui en vouloir !

Il venait de tout laisser sous entendre, notre jeune apprenti, et malgré cela, sa main resta figé sur le bras du chevalier d’or de la Vierge, défiant à tout hasard les yeux qui se poseraient dans les siens suite à une telle remarque, suite à une telle révélation.
Tremblant légèrement en pensant à la présence de Rhadamanthe, lequel avait bien sûr tout entendu et certainement parfaitement comprit, Nakajima se dit que ce n’était pas plus mal. Il lui avait bien murmuré, il pouvait maintenant l’entendre en le sachant sous entendu.

Mais le plus important pour le disciple maintenant, était de comprendre son maître, et la distance qu’il mettait entre eux. Il haïssait le voir ainsi, même avec tout l’amour qu’il pouvait porter au chevalier d’Hadès, il était incapable de laisser son professeur dans cet état presque pitoyable.
Laissant libre en fin de compte le bras de Shaka, Nakajima baissa son regard.


- Je vous demande pardon… Je ne devrais pas m’énerver de la sorte ou être odieux de cette manière envers vous maître. Mais… comprenez que quoi qu’il arrive, je ne pourrais l’oublier, même sous la volonté d’Athéna… Un sentiment comme celui-ci, vaut cent fois un ordre du dieu protecteur… je regrette…

Se tournant vers Rhadamanthe et se plaçant à ses côtés, restant pourtant debout, aussi fièrement qu’il le pouvait encore, Nakajima agrippa de sa main son bras et serra fortement, un peu comme pour se rassurer. Le bleu de ses yeux paraissait s’affoler, ne sachant plus vraiment où était sa place.
Son cœur battait au rythme de l’incertitude, et sa voix, sur sa deuxième prise de parole, avait été incertaine et saccadé… faible, et si tremblante.

La force du jeune homme, ses calculs, s’était envolée à l’instant où il avait pensé à ses sentiments et à Rhadamanthe, chevalier du Wyvern. Pourtant, l’apprenti avait pu parler, dire approximativement ce qu’il pensait, ce qu’il ressentait au plus profond de lui, devant la personne la plus à même de le juger. Devant les deux personnes, hormis la déesse Athéna, qui pouvaient lui dire et lui demander tout, qu’il le ferait sans une once d’hésitation.

Il les aimait, et ne pourrait se permettre de les perdre, l’un comme l’autre. Ils étaient, ils sont, ils seront, les deux hommes de sa vie.



[la preuve, des fois je fais moins long !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://devil-hunter13.skyrock.com/1.html
Rhadamanthe

avatar

Féminin Nombre de messages : 143
Age : 34
Chevalier : surplis
amoureux : un disciple je dirai pas lequel
Loisirs : les mangas
Date d'inscription : 11/07/2007

MessageSujet: Re: Apartement de Nakajima   Mar 18 Sep - 14:58

[mais le fait que tu fasse des longs post nous donne envie d'en faire autant enfin pour moi ^^]

Le wyvern écouta ce que disait son amant et bien qu'il était stoïc en apparence. En lui même, il était complètement destabilisé. Alors il avait bien lu sur les lèvres de son amant.

Il ne savait pas quoi penser car cela impliquait qu'il se remette en question sur ses sentiments et pour le moment il n'avait pas envie de savoir vraiment. Cela lui faisait beaucoup trop peur et c'était trop soudain enfin pour lui.

Il était encore dans ses réflexions quand il sentit son amant revenir prêt de lui et tenir tête à son maître. Ce geste lui fit énormément plaisir, mais aussi remonta son égaux de savoir qu'il comptait plus aux yeux du beau métisse que son maître.

Il se leva et plaça son bras autour de la taille du jeune disciple pour le ramener vers lui et lança un regard disant qu'il avait tou gagné à Shaka.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaka

avatar

Féminin Nombre de messages : 50
Age : 27
Chevalier : Chevalier de la Vierge
amoureux : ... Un glaçOn..
Date d'inscription : 28/05/2007

MessageSujet: Re: Apartement de Nakajima   Mar 18 Sep - 21:47

[ Vi c'est bien les longs posts, surtout que les tiens sont très bien ^^ Mais moi j'arrive aps à en faire autant lol, mais je persevère ! =P ]

Shaka s'était retourné au moment où son apprentit, Nakajima, avait attrapé son bras pour le retenir, alors qu'il s'apprêter à s'enfuit de cette atmosphère si oppressante. Juste après, son élève s'expliqua longuement. Et ce qu'il dit vexa, attrista, et déprima le blond. Il fallait s'y résoudre, le jeune homme avait bien changé. Et même s'il ne le disait pas, Shaka le savait, il venait de "perdre" la confiance de son apprentit, ou alors le "perdre" complètement.
Aussi, il lui demandait de passer au dessus de sa "blessure", oublier tout ça. Ce faisait certe partit du passé, mais comment oublier ces mains qui avaient touchés chaque partie de son corps, qui l'avaient fait souffrir. Ces mains, ses yeux, il les voyaient encore la nuit, quand il s'endormait. Il cauchemardait souvent. Et tout cela, à cause de l'homme assit dans le fauteuil devant lui, ce même homme qui venait de gagner le coeur de son amant. Cet homme qui en plus de lui avoir fait perdre son confiance en soi, sa fierté, son orgueil, venait de lui faire perdre une chose encore plus chère à son coeur, son apprentit, celui qu'il avait formé avec tout son savoir, celui à qui il tenait énormément.
Comme Shaka ne répondait pas, après un long moment de silence, l'apprentit lâcha enfin son bras, et baissa les yeux, avant de reculer doucement pour enfin se mettre aux côtés de celui qui était devenu son amant, tout en prononçant d'autres paroles, aussi blessantes que les précédantes, des paroles qui semblaient traverser le coeur de Shaka comme des lames aiguisées, et qui lui faisait souffrir le martyr.
La douleur de Shaka était visible dans ses yeux bleus, qui demeuraient ouverts sous l'effet de la surprise, et de l'incompréhension.


- Je vous demande pardon… Je ne devrais pas m’énerver de la sorte ou être odieux de cette manière envers vous maître. Mais… comprenez que quoi qu’il arrive, je ne pourrais l’oublier, même sous la volonté d’Athéna… Un sentiment comme celui-ci, vaut cent fois un ordre du dieu protecteur… je regrette…


Le blond avait bien entendu: "Un sentiment comme celui-ci, vaut cent fois un ordre du dieu protecteur".
C'était les paroles mêmes de l'apprentit.

Et ces paroles raisonnèrent un bon moment dans la tête de la Vierge. Même si elles avaient étaient prononcées avec incertitudes, elles avaient été dites, et Shaka savait qu'elles venaient droit du coeur du jeune apprentit.
Ces paroles, Shaka les pensaient aussi. Lui aussi aimait son amant plus que tout, et ce sentiment d'amour était plus fort que tout, même s'il faisait énormément souffrir, et qu'il n'était pas toujours respecté.

Encore une fois, l'Indou resta muet. Que dire à son apprentit ? Shaka n'était même plus sûr de pouvoir parler.
Shaka se posait beaucoup trop de questions. Qu'aurait-il fait lui ? Si on lui avait demandé de choisir entre l'homme qu'il aimait et son mâitre, quoiqie cette question, Shaka ne l'avait pas posée. Et qu'en l'occurencen choisir entre son amant, et son élève.

Ce n'est qu'après un long moment, mélé de reflexion, que Shaka releva la tête, et s'aperçut que le spectre s'était levé, et avait placé un rbas autour de la taille de Nakajima, le fusillant d'un regard qui semblait dire "tu vois, encore une fois, j'ai gagné".
Ce fut la goutte d'eau qui fit déborder le vase. Shaka n'en pouvait plus. C'est à ce moment qu'il se retourna pour partir, pour quitter cet endroit qui l'étouffait, qui le submergeait de tristesse, de peur. Les yeux brillants de larmes, il n'accorda pas un dernier regard à celui qui avait été son apprentit, ou qui ne le serait peut-être plus, qui sait.


[ A mon tour de faire un peu plus long.. Vive l'inspiration !! ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nakajima

avatar

Féminin Nombre de messages : 120
Age : 28
Chevalier : Apprenti
amoureux : Un surplis... euh... quelqu'un ^v^
Loisirs : Photo, écrire des histoires...
Date d'inscription : 13/07/2007

MessageSujet: Re: Apartement de Nakajima   Mer 19 Sep - 7:52

[bah, ça fait toujours plaisir à entendre^^]

Il aurai pu le retenir plus encore, mais il ne pouvait plus bouger dans son âme, et si son âme refuser le moindre mouvement, imaginez maintenant son corps. Ce fut comme transit de froid qu’il accueillit le bras de Rhadamanthe autour de sa taille.
Malgré ce geste qui lui apparu comme réconfortant, Nakajima restait tourmenté, et ne savait plus s’il devait continuer de parler, ou se taire à jamais. Une chose restait claire dans sa tête tout de même, et même s’il devait un jour protéger son maître de sa propre volonté, car Shaka resterait toujours son maître, il ne pourrait jamais porter la main sur cet homme, à moins qu’il compte remplir sa mission, et il se ferait un honneur de mettre fin à la vie de son … amour.
Car il s’agissait là bien plus d’un amour que d’un amant. Et il n’est jamais bon de se voiler la face en se disant être encore capable de vivre sans sa présence et de retrouver sa vie d’apprenti.

Glissant sa main sur celle qui l’emprisonnait, le jeune disciple fronça un peu les sourcils, puis reprenant d’une voix qu’il avait toujours eu, presque plate :


- Vous serez le seul, maître, à pouvoir me donner un ordre que je ne refuserais, quitte à perdre pour quelques instant cet amant. Mais il sera le seul à qui… ce cœur que je possède, sera entièrement soumis. Chaque homme à une raison et un cœur. Les miens sont scindés dans les personnes qui me tiennent à cœur, et que je voudrais voir heureuse.

Posant son regard dans le vide, ne cherchant en aucun cas à s’éloigner de cette sensation, de ce corps qu’il aimait tant, Nakajima serra fortement la main de Rhadamanthe, au point qu’il s’en ferait presque mal.
Le silence assourdissant que laissait passer son maître et son cher Rhadamanthe lui pesait et l’étouffait. Il aimerait surtout pouvoir rompre cette impression de duel entre les deux hommes, et quitte à apprendre une chose qu’il n’aurait pas du savoir pour aimer Rhadamanthe, le jeune apprenti était près pour cela.
Encore une fois, il demandait parole de son maître avant qu’il ne parte, le retenant en tout et pour tout :


- Je vous en conjure, maître, dites-moi quelque chose, même si… même si c’est pour me remettre à mon niveau ou me faire un sermon, j’aimerais vous entendre dire quelque chose, faites moi part de vos impressions… votre sagesse m’est importante. Et toi, mon cher ami, si tu as quelque chose à redire sur mes paroles, fait le moi savoir aussi au lieu de tuer encore plus qu’il ne l’est mon maître.

C’était une petite remontrance que Nakajima venait de faire à son cher amant. Il ne supportait pas l’idée de voir Shaka ainsi, mais ne supporterait pas non plus de quitter quelque temps son amant.
Relâchant la douloureuse pression qu’il avait eu sur la main de Rhadamanthe, le disciple eu ses yeux posés sur le corps de son cher professeur. Que pouvait-il faire d’autre, ou dire encore ? Il songeait qu’il en avait déjà dit beaucoup, et que même si son maître ne parlait pas, il ne pourrait pas faire grand-chose de plus à moins…

En y repensant, son combat contre Rhadamanthe, son choix avait été la vie contre son corps, au lieu de la mort. Et si le surplis avait fait le même choix à son maître, que celui-ci eu choisi la mort plutôt que la vie… Aurait-il tout de même profité de son corps pour le mettre à ce point mal à l’aise à ses yeux ?
C’est dans ces moments que le disciple haïssait de ne pas pouvoir sonder le plus profond de l’âme de Shaka, pour le comprendre, pour l’aider. Mais s’il n’avait pas tord… cela expliquerait beaucoup de chose. Beaucoup trop de chose seraient clair aux yeux du jeune homme.

Tremblant contre le corps du surplis rien qu’à cette idée, mais aussi parce qu’il se doutait que cela pouvait réellement être la raison, il prit tout de même son courage à deux mains. Relevant son regard, tendant son corps pour être moins réceptif à ce bras, cette main, Nakajima lança durement :


C’est parce qu’il a abusé de votre corps que vous réagissez ainsi maître ?

* Si c’est le cas, je vous croyais bien plus digne et fier que cela. Je vous croyais bien plus fort psychologiquement… Vous me décevez maître. *

Ses pensées, aussi abrupte que ses paroles, étaient de mauvaises juges. Et pourtant, il pourrait savoir la vérité si son cher Shaka daignait parler.
Lâchant entièrement sa douce prise contre le bras de son amant, le jeune brun glissa ses yeux vers le visage aimé du chevalier d’Hadès, pour lui demander aussi réponse. Cette question… s’adressait en fait à ses deux hommes, puisqu’ils étaient tous deux concernés par cela.
C’est empli d’anxiété qu’il attendait une parole ou même un geste des chevaliers.


[Pour info Rhadaninou, la réponse de la question de Nana est oui]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://devil-hunter13.skyrock.com/1.html
Rhadamanthe

avatar

Féminin Nombre de messages : 143
Age : 34
Chevalier : surplis
amoureux : un disciple je dirai pas lequel
Loisirs : les mangas
Date d'inscription : 11/07/2007

MessageSujet: Re: Apartement de Nakajima   Mer 19 Sep - 9:52

[tu es notre modèle ^^ et pour la rép j'étais au courant, Shak avait vendu la mèche lol c'est pour ça que mes répliques tombaient bien quoique la première dans la rue avec le petit déshabillage de Naka je savais pas à ce moment là ^^]

Rhadamanthe sentit son égaux se rafermir quand il sentit son amant rechercher son contact. Il avait gagné, le disciple n'était qu'à lui seul. Attendez! Quoi? Son amant était séparer entre lui et ce chevalier d'or peureux, non mais c'était une blague là? Il ne pouvait pas avoir des sentiments pour ce type qui en décoiçait pas une pour se protéger et qui savait à peine se battre. [Shaka va me haïr pour tout ce que je dis, mais j'en pense pas un mot, c'est Rhada qui pense] Et là, pourquoi il s'éloignait de lui! Ah non cela n'allait pas se passer comme ça. Quoi il voulait des réponses sur le pourquoi Shaka avait peur de lui. Bah s'il n'y avait que cela pour lui faire plaisir, il donnerait bien ces réponses. De toutes façons il savait déjà comment il était avant de lui proposer de venir chez lui, alors il n'y aurait aucun problème. Il passa derrière Nakajima et mis ses bras autour de sa taille.

Es-tu bien sur de vouloir savoir mon cher amant. Parce que tu risques d'avoir un choc. Mais sache que tu es bien plus délicieux et plus combattif que ne l'a été ton maître qui passait son temps à me supplier d'arrêter de le prendre et qui géniait pour faire arrêter la douleur. Alors Nakajima que penses-tu de cet homme qui n'est même pas capable de se défendre quand son corps est souilé et totalement soumis tel un esclave de luxure. A la fin ce n'était même plus amusant tellement il pleurait pour que je le laisse.

Le wyvern avait pas laché une seule fois le regard du gold comme pour le défier de nier ses propos qui étaient la vérité et encore, il avait édulcoré les faits qui étaient encore pire que cela. Mais pour le moment cela suffirait emplement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaka

avatar

Féminin Nombre de messages : 50
Age : 27
Chevalier : Chevalier de la Vierge
amoureux : ... Un glaçOn..
Date d'inscription : 28/05/2007

MessageSujet: Re: Apartement de Nakajima   Ven 21 Sep - 23:14

[ Oui, je te déteste Rhada. Puis pour les posts, je n'ai pas d'inspiration ce soir, je m'en excuse d'avance ! :s ]


Shaka releva vivement la tête, une larme s'échappant sur sa joue, la seule qu'il n'avait pas réussit à retenir.

"C’est parce qu’il a abusé de votre corps que vous réagissez ainsi maître ?"

Ainsi Nakajima avait compris. Mais la déception que Shaka lu sur son visage finit de l'achever. Enfin.. Presque.
Les mots du spectre, qui prit enfin la parole après avoir passé autour de la taille du disciple ses bras musclés, avaient véritablement finis de l'achever.

"Es-tu bien sur de vouloir savoir mon cher amant. Parce que tu risques d'avoir un choc. Mais sache que tu es bien plus délicieux et plus combattif que ne l'a été ton maître qui passait son temps à me supplier d'arrêter de le prendre et qui géniait pour faire arrêter la douleur. Alors Nakajima que penses-tu de cet homme qui n'est même pas capable de se défendre quand son corps est souilé et totalement soumis tel un esclave de luxure. A la fin ce n'était même plus amusant tellement il pleurait pour que je le laisse."

Shaka regardait Rhadamanthe, ses yeux bleus ouverts de stupeur. Il venait de tout dire, les bras entourant son "amant", le regard posé sur Shaka en un air de défi. Il n'avait aucune honte, aucune gène vis à vis de Nakajima, ou encore de Shaka, mais cela ne l'étonnait pas.
Le blond muet ne savait plus où se mettre. Il tremblait, ses yeux fuyaient, et son esprit était ailleurs, dans les limbes de son esprit, toutes les paroles de Rhadamanthe ayant fait ressortir à la surface tout ce que Shaka avait tenté d'oublier, déballant tout cela comme s'il s'agissait d'un concours gagné.
Que devais penser Nakajima de son maître ? Lui qui venait de le décevoir, lui qui avait pourtant choisit la mort plutôt que ses humiliations, et que Rhadamanthe n'y avait pas tenu compte, trop heureux de pouvoir s'amuser avec une nouvelle victime.
Pourquoi les chevaliers devaient-ils aussi souffrir après leur mort ? Ne méritaient-ils pas enfin le bonheur, la paix ? C'était une question sans réponse parmis d'autres, qui traversaient souvent l'esprit blessé de Shaka.

Oui, Shaka avait pleuré. Quoi de plus normal dans ses moments là ? Son seul amant avant sa mort avait été Camus. Le Verseau si doux n'avait pas fait connaître à Shaka cette partie là d'une relation entres hommes, et le spectre était loin d'être doux. Et comment voulait-il que Shaka est apprécié ? Dans ces moments là, shaka était aussi bien attaché, battu, violenté, que violé. Et cela, ça ne s'apprécie pas.
Pas pour Shaka.

Tentant de rassembler toute la dignité et la fierté qu'il lui restait, Shaka resta planté, raide comme un piqué, la colère et la haine remplaçant petit à petit son état d'âme. Son cosmos se levait, répondant à un brusque désir de vengence. Il ne pouvait pas rester comme ça. Cet.. homme, avait déja détruit sa vie une fois, il ne le fera pas une deuxième fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nakajima

avatar

Féminin Nombre de messages : 120
Age : 28
Chevalier : Apprenti
amoureux : Un surplis... euh... quelqu'un ^v^
Loisirs : Photo, écrire des histoires...
Date d'inscription : 13/07/2007

MessageSujet: Re: Apartement de Nakajima   Mer 26 Sep - 8:05

Stupéfait d’entendre Rhadamanthe lui expliquer aussi froidement que « normalement » ce qu’il s’était passé entre lui et son maître, le jeune homme serra les dents. Ainsi, il ne s’était absolument pas trompé, et tout ce qu’il avait soupçonné en arrivant devant sa porte était vrai, ou presque.
Lui-même n’avait pas plus était digne qu’une poupée de porcelaine soumise à un maître manipulateur. Mais maintenant qu’il savait ça, comment devait-il réagir vis-à-vis de l’un qu’il aimait, et de l’autre à qui il vouait une éternelle admiration sans faille ?
Et puis, cette larme qui avait glissé fébrilement contre la joue de Shaka, que voulait-il lui dire ? Aurait-il été à ce point brisé par Rhadamanthe ? C’était tout à fait possible, il ne fallait pas qu’il remonte bien loin pour se rappeler son altercation avec ce dernier, son propre choix, et ce qu’il lui demanda de faire.

Troublé, le jeune homme fuyait tout regard, toute pensée, et se blottissait presque contre le corps de l’homme qu’il aimait, et non pas de celui qui avait blessé son maître. Enfin, à ses yeux en tout cas, c’était ainsi qu’il voyait les choses.
Tremblant comme une feuille, agrippant ses manches, il se mordit la lèvre, puis leva ses yeux vers son très cher maître, lequel était resté, lequel faisait preuve de beaucoup de courage pour continuer à se tenir devant celui qui jadis l’avait souillé et abattu autant psychologiquement que physiquement.
Respirant lentement, il sentit soudain le cosmos de son professeur s’élever dans la pièce. Ca, il n’aimait pas du tout, mais ce que Shaka devait savoir, était très certainement que jamais Nakajima ne le laisserait toucher son tendre amant, et ferait presque la pire des choses pour.
Relevant ses yeux azur dans ceux du chevalier de la Vierge, l’apprenti glaça l’atmosphère en une seule seconde. Plus pesante encore que précédemment, l’ambiance devenait violente. Il ne libéra pas son propre cosmos, jugeant que son corps suffirait à protéger de n’importe quel obstacle ou attaque son amant.

Ce fut en lâchant ses manches, et en plaçant ses mains et bras tendu, tendant son visage doucement en arrière, qu’il montra son intention. Jamais, jamais il ne laisserait quelqu’un leur faire de mal, et plus que tout, jamais il ne leur permettrait de se battre devant lui, pleinement conscient.
Caressant des yeux les contours du visage du surplis d’Hadès, le jeune disciple laissa un regard faible et soumis à son maître, tout en lui faisant comprendre qu’il ne le laisserait pas lui faire de mal, quoi que celui-ci lui ai fait de part le passé.

Ne bougeant pas plus, ni son corps, ni même ses pensées, Nakajima avait presque peur intérieurement de ce qui allait se passer. Et pourtant, il ne pouvait pas partir, il ne pouvait pas les laisser se battre de nouveau.

Cette idée lui glaça le sang, au point qu’il glissa son regard sur son maître, suppliant. Mais il ne pu s’empêcher de dire :


- Maître… Vous ne le toucherez pas, autant qu’il ne vous touchera plus.

Finalement, il s’avança de quelque pas, quittant le réconfort des mains de Rhadamanthe, en gardant pourtant toujours les bras tendu pour empêcher l’un et l’autre d’avancer ou de faire quoi que se soit.

(désolé les amies, c’est court.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://devil-hunter13.skyrock.com/1.html
Rhadamanthe

avatar

Féminin Nombre de messages : 143
Age : 34
Chevalier : surplis
amoureux : un disciple je dirai pas lequel
Loisirs : les mangas
Date d'inscription : 11/07/2007

MessageSujet: Re: Apartement de Nakajima   Mer 26 Sep - 23:25

[ça passe encore je trouve lol ^^ et je kiffe c'est dingue ^^]

Rhadamanthe regardait la scène se demandant quand le chevalier d'or l'attaquerait, car il voyait bien son intention de lui faire du mal après ce qu'il avait dit. Il était prêt à rispoter à n'importe quel moment. Quel ne fut pas sa surprise de voir son ai... amant se dresser devant lui comme pour le protéger. Il trouvait ce geste louable de sa part, mais il savait encore se protéger tout seul et surtout devant CE gold.

Quand il vit son éphèbe le dévisager de façon si intense, il ne put que fondre devant cet être qui savait le manipuler à sa guise. Il se rapprocha du disciple qui s'était écarter de lui.


Tu sais, je sais très bien me défendre. Et je ne le toucherai pas tant qu'il ne m'attaquera pas. Et je ne veux pas que tu sois blesser par ailleurs.

[hyper court mais je pense qu'il y a pas besoin d'en faire plus lol]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaka

avatar

Féminin Nombre de messages : 50
Age : 27
Chevalier : Chevalier de la Vierge
amoureux : ... Un glaçOn..
Date d'inscription : 28/05/2007

MessageSujet: Re: Apartement de Nakajima   Dim 30 Sep - 18:03

Shaka était resté de marbre. Ses yeux luisants de haine ne quittaient pas le spectre des yeux, pourtant un détail attira son regard.
Ses yeux azurs se tournèrent vers son apprentit. Shaka n'était pas dupe, celui-ci tremblait, était perdu. Quoi de plus normal après de telles révélations ? Shaka n'était pas mieux. Tout son corps tremblotait, cherchait à fuir, même si, à présent qu'il nourrissait un gigantesque désir de vengeance envers Rhadamanthe, il avait moins peur, et sa dignité refesait surface.
Shaka regardait son disciple baisser les yeux, cherchant à son tour une issue pour fuir, se mordre les lèvres, s'aggriper, puis finir par se blottir contre son amant.
Pour Shaka, cela signifiait tout. Comme le spectre l'avais laissé entendre, il venait de "perdre" cette bataille, si on pouvait assimiler l'amour et l'admiration d'un disciple envers son maître une bataille. Une lueur de tristesse fit surface dans le regard azur du chevalier d'Or, mais qui fit vite dégagée de ce regard, par la fierté de Shaka qui remplaçait tout état de faiblesse.

Son cosmos doré s'élevant toujours dans la pièce, Shaka fut tout aussi surpris que le spectre quand Nakajima s'interposa entre les deux rivaux.
Shaka laissa échapper un petit soupir, il aurait dû s'en douter. Il était certain que le disciple ne le laisserais rien faire au spectre, autant qu'il défenderais Shaka d'une éventuelle attaque du Wyvern.
Ce qui fut confirmé par les paroles de l'apprentit de la Vierge:

- Maître… Vous ne le toucherez pas, autant qu’il ne vous touchera plus.

Après ces quelques mots, le disciple avança de quelques pas vers Shaka, et le spectre ouvrit la bouche après être resté muet un bout de temps.
Le blond ne put s'empêcher d'être surpris par ses paroles, et Shaka se demanda comment les deux s'étaient rencontrés.Comment un être aussi doux que Nakajima avait pû finir avec quelqu'un comme le terrible Rhadamanthe. Celui-ci voulait protéger son disciple. Shaka le fusilla du regard. il ne croyait pas le spectre capable de défendre et d'aimer.

Shaka referma ses yeux bleus, et baissa quelque peu la tête, avant d'enfin laisser retomber son cosmos d'Or.
Juste après, Shaka se retourna, se mettant dos aux deux autres personnes présentes dans la pièce.

- Nakajima. Jamais il n'y aurait assez de mots sur cette terre pour exprimer à quel point je suis déçu..
Mais même si j'eusse un jour été ton maître, je crois que tu me connais assez, pour savoir que jamais je ne t'interdirais d'aimer.


Le chevalier d'Or de la Vierge marque une longue pause, avant de continuer, d'une voix toujours aussi basse, et solennelle.

- Sur ce, je me retire, et je te promet de te laisser en paix, si seulement j'ai ta confirmation que tu as fait le bon choix.

Shaka n'avait pas bougé, et seuls son dos et sa longue chevelure étaient visibles pour le spectre et le disciple. Ainsi étaient dissimulées ses larmes, qui s'échappèrent de ses yeux clos, sans que Shaka ne puisse les retenirs.


[ Bon bah désolée, ce n'est pas très long, mais vous avez l'habitude xD ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nakajima

avatar

Féminin Nombre de messages : 120
Age : 28
Chevalier : Apprenti
amoureux : Un surplis... euh... quelqu'un ^v^
Loisirs : Photo, écrire des histoires...
Date d'inscription : 13/07/2007

MessageSujet: Re: Apartement de Nakajima   Lun 1 Oct - 7:15

Il eu peur un instant, et même si Rhadamanthe revint vers lui, soufflant quelques mots qui auraient pu le faire rire, il avait peur. Pas blessé ? Non, il ne le sera pas. Shaka n’était pas fou, il savait que ce que ce geste signifiait, il connaissait Nakajima.
Un soulagement se ressentit, peut-être, au moment où le cosmos retomba, peut-être uniquement, car les paroles lui fendirent le cœur. Il eu mal, plus qu’il n’avait pu durant toute son existence à chaque blessure. Il s’était fait trop de fois battre et mettre à terre pour s’être relever, mais cette fois, se serait dure. Trop dure de continuer la tête bien haute devant celui qui lui avait tant donné. En y repensant, même après ce qu’il venait d’apprendre, il ne pouvait pas le haïr, cet homme. Il avait été le seul avec qui il avait pu se sentir en confiance autant qu’en oppression. Il était le seul avec qui physiquement, il avait pu se sentir en phase complète.
Même si l’un et l’autre savait se défendre, là était la chose, puisqu’il ne voulait pas qu’ils se battent. Fébrilement, il releva la voix à la fin des paroles de son maître. Il partirait… … il le laisserait… …

NON !

Non, il ne voulait pas le savoir loin et ne plus pouvoir avoir de ces discussions, de ces apprentissages ou entraînements avec lui. Nakajima voulait le garder à ces côtés, comme il désirait enchaîner le cœur du Wyvern au sien. (Que c’est poétique *sifflote*^^) Il aimait son maître, parce qu’il lui avait tout donné, tout apprit, mais maintenant, son cœur d’adulte s’éprenait de ce chevalier anciennement ennemi, et peut-être éternellement ennemi, qu’était Rhadamanthe.
Il avait horreur de ce retrouver dans ce choix dans lequel la moindre action ne pouvait être prévue. Il était abandonné à ses sentiments, et pour ceux, ne savait plus du tout ce qu’il pouvait bien faire. Perdu, en proie à la plus grande peur, le disciple serra vivement son bras en répondant :


- Je suis sûr de faire le bon choix et de suivre les dires de mon cœur, maître. Mais je suis sûr aussi de vouloir rester à jamais votre disciple. Et même si votre déception est plus grand que mon incertitude et mon impossibilité de prédiction, alors je pense que vous vous trompez… Maître, je n’ai jamais eu la prétention de vous être supérieur, de me croire digne d’être chevalier, ni même de contester Athéna, mais aujourd’hui, je me crois suffisamment… Je me crois suffisamment en proie à lui abandonner mon cœur pour lui pardonner la pire de toutes les fautes qu’il a commises, même dans ce passé, envers vous… Mes regrets suivront votre départ, si vous ne désirez plus me revoir, mais mes meilleurs sentiments et ma dévotion vous suivrons, quelle que sera votre ultime décision… … (silence)… je… j’aime cet homme parce qu’il a su me donner ce que j’ai rarement pu ressentir, même si j’ai aucune expérience… ce qu’il m’a donné a été une confiance importante…

* Il m’a donné son corps. *

Il trembla une seconde fois, se réfugiant pleinement contre ce corps aimé, fermant toute lumière, recherchant sa chaleur qu’il connaissait depuis peu.
Son corps tremblait, et c’était facile à ressentir. Il n’était pas à l’aise, vraiment pas, c’était la première fois qu’il se retrouvait dans une situation semblable à celle-là. Et il fallait l’avouer, ce n’était pas si plaisant que cela, s’expliquer et tout entendre de vive voix devant son maître à qui il devait beaucoup.

Il était déçut… et bien qu’il la garde ! Sa déception ! qu’il ne paralyse pas Nakajima qui se sentait comme lâchait dans un vide immense. Mais il pouvait au moins s’accrocher à LUI, son merveilleux chevalier d’Hadès qui avait voler son cœur si fragile en quelques secondes d’attention vis-à-vis de lui.
Une larme perla, et il se prit à dire franchement, déchirant son cœur :


- S’il devait mourir de votre main, jamais je ne vous le pardonnerais, et serait capable de servir Hadès à sa place pour l’éternité si cela pouvait le faire revenir !

Puis il fondit radicalement dans les bras de Rhadamanthe, se retournant pour agripper les vêtements de celui-ci et se cramponner comme il le pouvait, comme ses forces le lui permettait encore. Ses larmes ruisselèrent sur son visage alors qu’il ne demandait que à ce que son maître lui accorde de revenir lui parler comme si… jamais tout ceci n’était survenu. Même s’il viendrait seul, cela ne changerait pas.
Shaka était son maître. Et les paroles qu’il venait de prononcer n’y changerait rien. Elles prouvaient juste la profondeur de ses sentiments à l’égard de ce chevalier des Enfers tant aimé.

Si sa pensée avait pu être transmise à son maître, ou encore à Rhadamanthe, alors il l’aurait laissé volé dans leur tête. Il l’aimait…
Il les aimait tous les deux, d’une façon si différente mais si profonde. Comment pouvait-on lui en vouloir ? Il fallait simplement se trouver dans la position de Shaka, et avoir subit violence des mains de l’aimé de notre élève. C’était simple, mais tellement compliqué.

Les deux « amis » paraissaient aussi perdu l’un que l’autre. Le Gold et l’apprenti Gold se trouvait l’un comme l’autre désemparé. Seul presque calme était Rhadamanthe.
Nakajima l’enviait… Il avait parfois l’air si paisible, et maître de ce qu’il pensait. Nichant son visage contre la poitrine du surplis, le jeune disciple d’or demandait un peu de réconfort pour une fois. Il laissait passer toute sa faiblesse, toutes ses émotions sans plus les retenir. Nul besoin de le faire, il était en terrain connu et ami. Alors, pour une fois seulement, Nana se laisserait submerger par ses sentiments, juste là… Il en avait vraiment besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://devil-hunter13.skyrock.com/1.html
Rhadamanthe

avatar

Féminin Nombre de messages : 143
Age : 34
Chevalier : surplis
amoureux : un disciple je dirai pas lequel
Loisirs : les mangas
Date d'inscription : 11/07/2007

MessageSujet: Re: Apartement de Nakajima   Lun 1 Oct - 10:32

[eh bah ça c de la déclaration lol ^^]

Rhadamanthe regardait la scène aussi impassiblement qu'il le pouvait, mais intérieurement, il était en pleine confusion. Ce n'était pas tout les jours qu'on le protégeait d'une de ses victimes, et il en avait eu des personnes qu'ils avaient violé ou blessé profondément dans leur âme. Et ce petit disciple [c pas péjoratif ^^] lui pardonnait tout ou pratiquement, alors que quelques heures plutôt, il avait failli être une nouvelle victime de sa violence et de son sadisme. Et maintenant, il se disait prêt à piquer son surplis s'il y restait à cause d'un gold.Là c'était trop, en tout cas pour le Wyvern qui n'avait jamais vu autant de dévotion et d'amour à son égard. Puisque Nakajima avait employé le terme, pourquoi ne pas le faire. Lui qui avait pensé qu'il avait du être un spectre dans une autre vie, cela ce confirmait un peu plus.

Rhadamanthe regardait la scène tel un spectateur mais en lui même, une sorte de combat se livrait. Que ressentait-il pour cet homme? Pourquoi l'avait-il laissé aller aussi loin, jusqu'à lui permettre de posséder son corps et peut être aussi son coeur. L'aimait-il?

En tout cas, il ne savait pas encore la réponse à cette question, mais il savait qu'il ne voulait pas que son éphèbe souffre, et le sentir trembler comme il le faisait contre lui, ne lui plaisait pas du tout. Il passa ses bras autour du corps de son amant,
*aimé?* comme pour le protéger du mal que pourrais lui faire le Gold ou qu'il lui faisait déjà. Car même durant sa défaite, le disciple n'avait jamais semblé être aussi faible et détruit. Même pendant qu'il pensait qu'il l'humiliait au tout début de leur rapport, Nakajima s'était toujours montrer digne, fort et gardait la tête haute, sans jamais se soumettre totalement. Et c'était surement cela qui avait séduit fortement le spectre qui n'avait jamais vu autant de détermination dans une personne pas même chez les golds qu'il avait abusé. [On savait pour Shaka et Aioros, mais il y aurait eu d'autre victime chez les golds? lol] Quoique fasse son éphèbe, Rhadamanthe savait qu'il le laisserait choisir lui même et respecterait ses choix.

[bah le rhada, il me laisse sur le cul la ^^ pas vous ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaka

avatar

Féminin Nombre de messages : 50
Age : 27
Chevalier : Chevalier de la Vierge
amoureux : ... Un glaçOn..
Date d'inscription : 28/05/2007

MessageSujet: Re: Apartement de Nakajima   Ven 5 Oct - 23:39

Shaka, toujours de dos, ne montrant en aucun cas aux deux derrière lui sa figure, et ses émotions peut-être trop ressortis.
La Vierge se sentait blessée, trahie. Mais en quoi était-ce une nouveauté ? Depuis sa réssurection, rien n'était beau. Sauf peut-être son amant, mais sinon, pour lui, tout était noir.

Le blond écouta les paroles de son disciple avec attention, et, bien qu'étant toujours retourné, ils 'avait nettement ce qu'il se passait derrière lui. Il savait que son apprentit était plus que jamais collé au spectre, mais cependant, l'incertitude de ce dernier le surprenait.
Etait-ce possible qu'il avait changé ?
Il l'ésperait, car il avait grand peur pour son jeune disciple.

Cependant, Shaka venait d'avoir la réponse à sa question. son disciple venait de lui confirmer ce qu'il attendait. Il avait fait le bon choix ? Il en était certain ? Alors Shaka n'avait pas besoin de plus. Il connaissait son apprentit, et savait décerner le mensonge dans ses paroles.
Un peu rassuré par tout cela, Shaka fit un pas en avant, s'apretant une fois pour toute à quitter cet endroit oppressant, quand Nakajima rajouta d'autres paroles, qui cette fois clouèrent la Vierge sur place.

- S’il devait mourir de votre main, jamais je ne vous le pardonnerais, et serait capable de servir Hadès à sa place pour l’éternité si cela pouvait le faire revenir !

Le blond baissa la tête, ne se retournant toujours pas.

- Je suis toujours aussi satisfait de voir que quand tu as quelque chose en tête, tu ne l'as pas ailleurs, tu es prêt à tout pour arriver à tes fins.
Cependant.. Tu n'auras pas à... aller si loin.


Shaka se retourna, et releva la tête, reprenant son visage froid et distant, plein de dignité, que l'on lui connaissait.

- Je ne tuerais pas ton "amant", je n'irais pas si loin. Et même, de toutes façons, à quoi cela servirait-il ?
Il y a assez eu d'histoires comme ça. Je te fais confiance.
Sâche que tu es, et que tu restera toujours mon disciple Nakajima.


Se taisant, Shaka regarda son apprentit, ce dernier toujours enlacé à son spectre, pleurant. La Vierge fut un moment décontenancé, il n'avait, en y reflêchissant bien, jamais vu son apprentit sous une apparence aussi faible, excepté quand il était plus jeune. Cela lui fendait le coeur. Mais que pouvait-il faire d'autre ? Il avait donné son avis des choses, comme tout maître l'aurait fait. Il l'avait avertit du danger, lui avait demandé son avis, sa confirmation.
Maintenant, il ne pouvait que le laisser voler de ses propres ailes.

Shaka regarda une dernière fois l'étrange couple, puis, il referma ses yeux azurs, et se retourna, sans un mot de plus. Il commença à marcher vers la porte, mais de peur d'être arrêté de nouveau, et ne voulant pas que l'on voie son visage maculé de larmes qu'il ne pouvait retenir, Shaka s'écclipsa, se téléporta hors de cet endroit, s'enfuyant, et se réfugiant chez lui.
Il ne voulait plus souffrir ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nakajima

avatar

Féminin Nombre de messages : 120
Age : 28
Chevalier : Apprenti
amoureux : Un surplis... euh... quelqu'un ^v^
Loisirs : Photo, écrire des histoires...
Date d'inscription : 13/07/2007

MessageSujet: Re: Apartement de Nakajima   Lun 8 Oct - 7:30

[bouhou ! c’est triste... ]

Nakajima eu plaisir à laisser les bras de Rhadamanthe recouvrir son corps et empêcher quiconque ou presque de le toucher. C’était ainsi qu’il se sentait des plus protégé et totalement en sécurité. C’était ainsi que, tout petit, le protégeait son père des autres. Mais là, ça n’avait rien à voir n’est-ce pas, il s’agissait de l’homme à qui il vouait son cœur, son corps, son âme même.
Ses larmes, régulières, entrecoupant sa respiration, glissaient lentement le long de ses joues. Ses tremblements devenaient de plus en plus faible. Il n’avait jamais eu à se remettre en question, jamais eu à devoir prouver autant ce qu’il ressentait, sa décision !
Et bien entendu, quiconque lui enlèverait Rhadamanthe, quiconque désirerait le tuer, devrait avant tout s’occuper de lui. Quitte à devoir se dresser devant Athéna elle-même. L’élève de Shaka en était plus que capable. Ne l’avait-il pas simplement assurer quelques instants plus tôt ?

Ses paroles furent même souligné par son maître, lequel lui affirma que lui, en tous les cas, ne toucherait pas à son amant. Cela calma entièrement les spasmes de son corps, et fit qu’il détourna doucement la tête pour apercevoir du coin de l’œil son professeur. Et pourtant, une fois que celui-ci eu fini de dire sa pensée à son disciple, lui assurant par la même qu’il resterait toujours son apprenti, Shaka se téléporta, abandonnant ainsi les deux hommes, l’un toujours en train de verser toutes les larmes de son corps.
Serrant un peu plus ses mains sur les vêtements de Rhadamanthe, Nakajima inspira doucement en tentant de sécher ses larmes. Ses yeux, humidifiés par toutes ces émotions, se fermèrent de nouveau alors qu’il donnait son corps au chevalier d’Hadès.
Il reprit un peu de courage, cependant, et parla faiblement à son amant :


- Tu sais... Je ne t’en veux absolument pas... de tout ce que tu as pu faire... aux autres... car... ... ce n’est pas cet homme là que j’aime... mais celui que tu as été envers moi... non pas le chevalier d’Hadès, mais Rhadamanthe, celui qui m’a donné mon premier envol vers une sensation inconnue.

Ses larmes s’arrêtèrent après ses paroles, et ses bras passèrent dans le dos du bel homme. Son maître partit, il avait mal au cœur, mais savait pourtant qu’il le retrouverait. Il lui avait dit. Il était toujours son élève, et cela lui avait fait grand bien de l’entendre.
Anxieux pourtant de ne plus savoir ce qu’il devait faire maintenant, il aimerait pouvoir se reposer entièrement sur Rhadamanthe. Cela serait pourtant injuste, et au lieu de faire ça, il ravala sa tristesse, donnant un peu de douceur à son dieu, souriant fébrilement, puis, posa ses mains sur le torse de ce dernier. Tendant ses bras, s’éloignant un peu de lui, il resta quelques secondes comme ça, avant de lâcher ce corps entièrement, et de sourire calmement, effaçant de la même toute trace de ce qu’il venait de se passer. S’appuyant alors contre le mur du salon, lançant un regard complice à Rhadamanthe, Nakajima pouvait encore sentir la présence de Shaka, tant son cosmos s’était répandu dans la petite salle.
Se frappant mentalement, il tentait d’oublier sa propre faiblesse, à savoir, ses sentiments. Lorsqu’il devait y faire face, il ne pouvait plus savoir ce qu’il devait faire, il n’était plus réellement en mesure de réfléchir sereinement, comme il le faisait pourtant si souvent. Homme calculateur, il l’était s’il se trouvait face à ses ennemis, et non pas face aux hommes et femmes qu’il pouvait aimer.

Appuyé donc contre ce petit mur, laissant sa bonne humeur reprendre le pas sur son visage et l’éclairer tendrement, l’élève de Shaka brisa un peu la tristesse de la pièce en lançant sur un ton le plus jovial qu’il pouvait se permettre en se moment :


- Veux-tu boire quelque chose ? Ou comptes-tu me regarder toute la journée et ne plus parler à cause de ce qu’il vient de se passer ? Tu sais, beau démon blanc, que je vais bien, ce n’est plus important maintenant… Surtout, ne te tracasse jamais pour moi…

Où comment dire : ne me laisse jamais seul, par Nakajima.
Il partit dans la cuisine, en prenant garde à rester seul dans cette étroite, vraiment étroite, petite pièce. Ce fut lorsqu’il cru que Rhadamanthe était resté dans le salon, qu’il s’effondra sur le sol. Il repensait à son tatouage qui signifiait le courage de sa famille. Aujourd’hui, il en aurait vraiment besoin, cependant, ce n’était qu’un symbole, et il ne pouvait rien attendre d’un dessin sur la peau. Aussi, prenant dans ses mains son visage, assit sur le sol, les genoux relevé vers son torse, il tenta de faire le vide, mais n’y parvenait pas. C’était bien trop demandé à un jeune homme qui n’avait encore jamais eu à prétendre avoir des sentiments affectif envers quelqu’un. Il n’avait jamais eu à le démontrer, à le prouver à qui que se soit.
Mais il l’aimait de tout son cœur, et ne pouvait s’en cachait, puisqu’il haïssait le mensonge. Sa famille, c’était dans ses moments là qu’on était heureux de pouvoir la retrouver. Mais pour l’heure, il se trouvait seul face à l’homme qu’il disait aimer. Aussi, le petit apprenti ne pouvait-il se reposer que sur lui-même, et encore.

Frottant fort ses bras, il se releva, laissant quelques larmes maladroites glisser sur ses joues, tandis qu’il préparait un thé, chose dont il avait prestement besoin. Mais il était tellement fragile, qu’il laissa tombé une tasse, laquelle se brisa outrageusement sur le sol. S’agenouillant pour la ramasser, il se coupa la main. Grimaçant de sa négligence, finissant de récupérer les morceaux, le jeune prétendant au titre de chevalier laissa tomber cela sur le plan de travail, avant de glisser sa main sous l’eau pour pouvoir désinfecter la petite coupure, qui en fin de compte, n’était pas si négligeable que cela.
Ouvrant de grands yeux, Nakajima soupira. Comment pouvait-on être aussi maladroit que ça ! Il s’insulta seul avant de perdre l’équilibre...

Si après le bruit de porcelaine cassé il devait se fracasser la tête sur le sol, il pourrait oublier ainsi tout ce qu’il venait de se passer et partir pour un long rêve, se laissant porter par les bras de Morphée. Fermant les yeux sans plus rien attendre, Nakajima eu un vertige, alors que son corps tombait et se rapprochait dangereusement du sol...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://devil-hunter13.skyrock.com/1.html
Rhadamanthe

avatar

Féminin Nombre de messages : 143
Age : 34
Chevalier : surplis
amoureux : un disciple je dirai pas lequel
Loisirs : les mangas
Date d'inscription : 11/07/2007

MessageSujet: Re: Apartement de Nakajima   Mar 9 Oct - 20:10

Rhadamanthe avait été content quand le chevalier d'or était parti. Il ne savait pas s'il aurait pu resté longtemps aussi impassible. Il pensait être enfin tranquille pour passer du temps maintenant avec son amant. Mais il fut terriblement déçu quand il sentit le corps tant apprécié de son éphèbe quitté ses bras. Il aurait voulu dire quelque chose mais le visage de Naka le stupéfia. Il ne pensait pas que voir des larmes sur son visage lui serait si difficile à soutenir. Pourtant il avait l'habitude des visages de larmes par la douleur qu'il faisait subir à ses victimes, mais là Naka n'était pas une de ses victimes c'est un homme que son corps et son coeur,....... coeur? oui son coeur avait choisi, et il ne voulait pas revoir un jour son visage baigné par les larmes. Il voulut reprendre le jeune homme dans ses bras pour le consoler, mais il n'eut pas le temps qu'il lui parlait à nouveau. Au moment où il voulut une réponse, son aimé était déjà parti.

Il le rejoignit pour lui donner sa réponse, mais il ne put que le voir s'effondrer totalement sur lui même. Il aurait voulut le prendre dans ses bras, mais il n'osait pas, pensant que son amant se croyait seul pour craqué ainsi. Il resta un moment à l'observer sans se faire montrer. Il le vit se blesser avec la tasse sans pouvoir bouger, mais il s'avança dans la pièce minuscule qui était la cuisine, il se plaça derrière Nakajima juste au moment où ce dernier tombait évanoui. Il put le rattraper avant que ce dernier ne se fracasse le crâne.


Tu aurais pu attendre de connaître ma réponse quand même avant de t'enfuir..

il passa une main dans la chevelure du disciple, puis le pris dans ses bras pour le conduire vers ce qu'il pensait être la chambre de son amant. Une fois arrivé il le posa sur le lit taille big kize et s'assit prêt de lui.

Tu m'en fais faire des choses Nakajima. Tu dis que je suis le premier à t'avoir fait découvrir des contrées nouvelles, mais toi aussi tu m'as fait voir des choses merveilleuses. Alors ne me laisse pas je tiens à toi plus que tu ne le penses.

[en gros si on lit entre les lignes c'est une véritable déclaration qu'il nous fait le rhada ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nakajima

avatar

Féminin Nombre de messages : 120
Age : 28
Chevalier : Apprenti
amoureux : Un surplis... euh... quelqu'un ^v^
Loisirs : Photo, écrire des histoires...
Date d'inscription : 13/07/2007

MessageSujet: Re: Apartement de Nakajima   Jeu 11 Oct - 7:17

Nakajima n’aurait jamais pensé le sentir si vite contre lui. D’un sens soulagé par son gestes, puis ses paroles, le jeune homme ouvrit lentement les yeux. Ce fut cependant lorsqu’il le prit dans ses bras qu’il sentit la surprise l’étreindre. Souriant à son homme et s’agrippant à lui, coulant sa tête contre lui, il se laissa déposé sur le lit.
Du coup, le petit disciple n’avait pas même pu se soigner la main. Levant celle-ci vers sa bouche, posant ses lèvres sur cette plaie, ses yeux bleus s’arquèrent pour laisser un sourire illuminer son visage. Jamais il ne pourrait remercier suffisamment cet homme, jamais il ne serait suffisamment bien pour lui, même s’il donnerait chaque partie de son Être pour cet homme.
Le regard azur se figea sur les lèvres de son amant, avant qu’il ne retire sa propre main de devant sa bouche, pour être en mesure de lui répondre :


- Je suis désolé, je n’aurais pas du partir aussi vite et me cacher dans la cuisine. Mais… J’avais… J’avais besoin d’un peu de repos pour mes sens, et la cuisine étant étroite était… Enfin… tu m’en veux ?

Demanda-t-il alors en s’arrêtant en plein milieu de ses explications, jugeant celles-ci complètement absurde et totalement inutiles en vue de la situation. Un regard questionneur et un petit sourire qui demandait pardon, voilà ce à quoi avait droit en ce moment même Rhadamanthe. Ce dernier, d’ailleurs, lui donnait envie de composer. Posant son index contre sa joue, signe qu’il réfléchissait, il se redressa sur le lit, pour mieux percer le regard et la pensée de son cher.
Levant sa main indemne du cassage de tasse, il réalisa que l’eau bouillerais pour rien. Tant pi, la machine se stoppera toute seule.
Après ce petit minois plutôt aguicheur, Nakajima passa sa main contre la joue du chevalier d’Hadès, tout en approchant son visage du sien. Collant son front au sien, il continua de parler doucement :


- Je tiens à toi Rhadamanthe… peut-être autant que la Lune face au Soleil, qui a besoin de celui-ci pour briller éternellement. Je ne brille que par toi, je ne brillerais que pour toi. Je n’étais, avant cela, rien qu’un disciple qui étudiait le mieux qu’il pouvait, qui respectait tout comme il se devait. Je pense l’être toujours… Mais je ne peux ignorer mon incertitude à tes côtés… ! Je ne peux pas faire semblant Rhadamanthe… ! je ne savais pas… Mais maintenant je… maintenant…

Nakajima se tu et glissa son visage dans le cou de Rhadamanthe. Là, il déposa ses lèvres, fermant ses yeux. C’était à ses côtés, en sentant son odeur, en le voyant simplement, en le sentant dans ses bras, qu’il pouvait dire : ‘‘Je me sens bien’’.
Mais pour le coup, il ne lui dit pas, préférant qu’il devine par lui-même le fond de la penser de l’être qui lui était intégralement soumis. Il se sentait tout, sauf harcelé et haï, tout sauf RIEN dans ses bras, et c’était cela qui lui manquait. Non pas que proche de son maître il ne se sente pas quelqu’un, mais c’était loin, très loin d’être la même signification. Là, il avait l’impression de pouvoir faire l’impossible, si tenté qu’il lui demande.
Mais sa voix, bien que très présente, se ressentait fort triste. Si il pouvait voir son visage, il reconnaîtrait cette crainte. Tremblant légèrement, il ne pu dire qu’une dernière chose pour finalement finir sa phrase :


- J’ai peur de te perdre !

Ce fut mêler de crainte et de joie qu’il disait cela. La peur de le voir partir, sans doute, mais aussi la satisfaction de le sentir tout de suite si proche de lui, malgré toutes les douleurs qu’il pourrait ressentir, malgré tout ce que cela impliquait.
Sa main, à laquelle il n’avait rien, s’agrippa à la chemise du chevalier en sa compagnie, pour se rapprocher plus qu’il ne l’était de lui, pour l’empêcher par tous les moyens de s’éloigner davantage qu’il ne l’était.
C’était pétrifié, troublé, se sentant idiot qu’il restait ainsi, faiblement accroché aux vêtements que portait l’homme qui le rendait si fragile mais si fort. Jamais Nakajima n’aurait pensé que cela puisse se passer de cette façon, encore moins devoir affronter le regard perturbé et perturbant de son maître.

Peut-être pour se réconforter, peut-être pour s’assurer qu’il tenait vraiment à lui, peut-être aussi pour se soutenir qu’il était bel et bien là, Nakajima releva le visage aux yeux brillant et lui donna un baiser emplie de fragilité et d’incertitude. Mais ce baiser, il était tellement présent, et si désireux d’attention, qu’il paraissait presque être comme tous les précédents.
Son cœur battait vite, trop vite dans sa poitrine pour qu’il se sente à son aise. Peu importait, Rhadamanthe était si parfait, que demander de plus ?

Ce fut avec un immense regret qu’il quitta ses lèvres et recouvrit un sourire bienveillant. La lueur de ses yeux ne marquait pas sa faiblesse d’âme. Il ne voulait plus qu’il s’inquiète de ça pour lui, juste qu’il reste à jamais à ses côtés, quitte à compter les moutons parce que ne sachant pas quoi faire d’autre. Et même si le bleu brillait étrangement, son regard ne chercha pas à s’esquiver. Il voulait faire preuve de courage, aller pour une fois au devant de ses propres inquiétudes ancrées tout au fond de son Être.
Mais son corps, lui, tremblait faiblement contre celui de Rhadamanthe, et sa main lui faisait mal. Bon d’accord, ce n’était qu’une petite coupure, enfin, une coupure à la main qui ne représentait rien face à ce que pouvait endurer un chevalier ou un apprenti, mais c’était tout de même douloureux !
Esquissant un petit sourire, il tourna ses yeux sur sa main, d’où le sang en coulait lentement. Rouge, comme le cœur, mais rouge, comme la rose du désir et la passion. Haussant les épaules, il resta comme il était, assit sur le lit, appuyé doucement contre son chevalier, une main tenant ses vêtements pour le garder proche de lui, et son visage posé contre son cœur.

Mais il fallait qu’il lui dise le fin mot de toute cette histoire. Qu’il lui sorte au moins une fois, une bonne fois pour toute ! Serrant un peu plus la chemise, l’élève de la Vierge inspira profondément avant d’affirmer d’un trait, n’osant pas pour autant regarder le principal intéressé dans les yeux :


- Je t’aime Rhadamanthe.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


[Pitié, arrêtez moi avant que je n’écrive trois page ! lol, je pense pas, mais j’arrive plus à écrire moins d’une page, et quant je le fais, je suis pas satisfaite de moi… C’est même pas drôle… et puis, OUIN pourquoi tu m’as lâchement abandonné Shaka… My master, come back !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://devil-hunter13.skyrock.com/1.html
Rhadamanthe

avatar

Féminin Nombre de messages : 143
Age : 34
Chevalier : surplis
amoureux : un disciple je dirai pas lequel
Loisirs : les mangas
Date d'inscription : 11/07/2007

MessageSujet: Re: Apartement de Nakajima   Ven 12 Oct - 11:40

[lol et si Shaka était resté tu crois que Rhada ferait des déclarations lol ^^]

Rhadamanthe avait été surpris de constater que Naka était conscient, mais cela le soulageait aussi, car au moins il n'aurait pas besoin de faire semblait. Il savait qu'il pouvait être lui même et même plus qu'il ne le pensait. Il avait des réactions qu'il n'avait jamais eu avant et bizarrement cela ne le dérangeait pas au contraire, il voulait connaître plus cet être qui en l'espace de quelques heures lui avait fait découvrir des sensations encore inconnue pour lui. Lui aussi se sentait bien avec le jeune homme, à un point qu'il ne serait décrire comme son amant le faisait si bien mais il comprenait ce qu'il voulait dire.

Je suis pas un grand orateur comme tu peux l'être, mais je vois très bien ce que tu veux dire parce que je ressens la même chose que toi. Et je suis heureux que tu ais préféré mes bras à ceux de ton maître, tu ne peux pas savoir ce que cela peut signifier pour moi.

Il savourait le contact qu'il pouvait avoir avec le disciple, même si c'était loin des contacts torides qu'ils avaient pu avoir plus tôt, cela lui convenait tout autant. Alors qu'avec un autre que Naka, il aurait trouvé cela ridicule. Mais il en avait vu suffisament du jeune homme pour savoir qu'il n'était pas une personne à se laisser aller comme ça sans raison et qu'il pouvait être fort quand il le fallait. Et il était sur qu'il n'avait pas encore tout vu de son amant, et il voulait le connaître encore, il n'était aps prêt de le lacher. En tout cas il prenait soin avec une douceur qui lui était inconnu jusqu'à ce jour de Naka. Le caressant pour le calmer, l'appaiser sans qu'il y ait une connotation sexuelle derrière.

Il se sentait bien avec Naka dans ses bras, voulant rester dans cette position pour un long moment. Le wyvern se rendait compte qu'il commençait à ressentir quelque chose de profond pour ce disciple qui avait été jusqu'à défier son maître pour lui, pour la personne qu'il aimait. Mais Rhadamanthe ne savait pas si ce qu'il ressentait était de l'amour, lui qui avait fait tant souffrir les autres, jusqu'à les salir de la façon la plus immonde, et cet ange, lui pardonnait tout cela.


Nakajima, tu ne sais rien sur moi, tu ne me connais pas suffisament pour pouvoir dire que tu peux pardonner tout ce que j'ai pu faire. Tu sembles oublier que tu as failli connaître le même sort que ton maître et d'autre encore. Je ne pourrais pas te dire exactement pourquoi je ne t'ai pas fait souffrir et pourquoi je t'ai laissé toucher à un point que personne avant toi n'avait pu le faire avant, mais moi non plus je ne veux pas te perdre et je veux apprendre à te connaitre un peu plus que maintenant. En l'espace de quelques heures j'ai pu voir des facettes de toi qui étaient toutes aussi différentes les une que les autres. Avec toi j'ai l'impression queje peux être moi même d'une façon que je ne me connaissait pas. Tu peux te vanter être le premier homme que je n'ai pas jeter après une nuit que je dirais parfaite.

Le wyvern se sentait un peu bête après ce qu'il venait de dire, c'était la première qu'il s'ouvrait autant devant une personne. Même ses amis ne pouvaient se vanter en savoir autant sur lui.

Rhadamanthe profitait de la présence du jeune disciple. Il se tendit un peu quand il entendit les trois mots qu'il avait pourtant dit à son maître, mais cette fois il lui disait en face.


Naka... Je... Je ne sais pas quoi te dire. Un "moi aussi" serait idiot car je ne suis même pas sur de ce que je ressens à ton égard bien que cela est très fort au point que je te couve comme je le fait tout de suite. Je ne suis pas habitué à tout cela, c'est la première fois pour moi. Laisse moi le temps pour recevoir une réponse à tes sentiments.

C'était une façon de dire qu'il voulait rester un bon moment avec le disciple et qu'il était loin de lui être indifférent. Au contraire même.

Il garda son éphèbe dans ses bras, et s'allongea sur le lit, le gardant contre lui, continuant ses caresses tendres et l'embrassant sur le visage ou les lèvres de temps à autres pour garder un contact intime avec cet homme qui semblait prendre une grande place dans son coeur.


[au bout de 3 tentatives voila le résultat j'espère que cela t'a plu ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaka

avatar

Féminin Nombre de messages : 50
Age : 27
Chevalier : Chevalier de la Vierge
amoureux : ... Un glaçOn..
Date d'inscription : 28/05/2007

MessageSujet: Re: Apartement de Nakajima   Ven 12 Oct - 22:11

[ Maieuuh j'ai lâché personne ! Je vous ai simplement laissés en amoureux... Very Happy
Et euuh vi c'est triste, mais ça c'est pas si mal terminé que ça mdr, pis Naka t'es toujours mon disciple adoré ^^ T'inquiète pas on se reverra.. tous les deux.. QUE tous les deux.. sans le montre... sans Rhadamanthe !! >.< mdr ^^ Razz ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rhadamanthe

avatar

Féminin Nombre de messages : 143
Age : 34
Chevalier : surplis
amoureux : un disciple je dirai pas lequel
Loisirs : les mangas
Date d'inscription : 11/07/2007

MessageSujet: Re: Apartement de Nakajima   Dim 14 Oct - 17:38

[shak t'es morte lol tu me pique pas mon Naka s'il te plait va voir Camus comment il fait les glaçons]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Apartement de Nakajima   

Revenir en haut Aller en bas
 
Apartement de Nakajima
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Nicole Sumire Nakajima [OVER]
» Shintaro Nakajima
» Miam [PV: Aoi D. Nakajima]
» Seijuro Nakajima
» [En cours - 12,5%] - Nakajima D. Akane, «l'Ouragan Rouge»

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya :: Athènes :: Habitations-
Sauter vers: